Se rencontrer en tant que maman.

« Mais pourquoi voulez-vous avoir un enfant, en fait ?! »

Avez-vous pu méditer sur cette question depuis mon post d’hier ? Peut-être elle vous a étonnée, chamboulée, heurtée, dérangée ?

Pourtant, dans la réponse à cette question se cache un vrai trésor. Celui de vous permettre d’aller mieux en attendant que votre enfant arrive. C’était mon unique motivation avant de publier ce post et avant de vous poser cette question. Une question qui n’est d’ailleurs aucunement blessante, mais qui arrive à vous blesser, quand justement, elle fait écho à votre souffrance intense que vous ressentez actuellement face à cette attente.

« Mais justement, pourquoi vous en souffrez autant ? »



De comprendre « le pourquoi du comment » vous permettra de vous apaiser, de guérir et de cheminer plus sereinement à travers ce parcours, qui peut parfois s’avérer long. Vous aurez moins l’impression de souffrir de ce sentiment d’urgence qui vous coupe le souffle, de cette descente aux enfers qui vous vide de toute l’énergie de vie, de cette panique qui vous envahit à l’idée de devoir vivre sans enfants et de ce manque qui vous englouti entièrement. Un manque que je connais plus que personne d’autre.

Mais qu’est-ce qui vous manque exactement ?

Aujourd’hui j’ai compris quelque chose que je ne savais pas à l’époque et j’aurais bien aimé que quelqu’un me l’explique. En fait, ce n’est pas (uniquement) votre enfant qui vous manque… mais c’est plutôt toutes ces émotions merveilleuses que vous y associez : la joie véritable, l’innocence, la compassion, le sentiment de protection, la douceur, l’authenticité, la sincérité, l’absence de jugement, la sérénité, l’émerveillement etc., etc., et surtout… l’amour inconditionnel. 

Voilà la réponse à la question pourquoi nous voulons tant un enfant : parce qu’il nous permet d’aller à la rencontre de nous-mêmes. 

Je m’explique : chaque personne et chaque situation que vous rencontrez, vous permet d’aller à la rencontre de vous-même, plus précisément à la rencontre de vos émotions. Parce qu’inévitablement, chaque personne et chaque situation de votre vie, vous fait ressentir quelque chose. Alors forcément, vous avez besoin des autres pour vous rencontrer et votre enfant est une des plus belles façons d’y parvenir. 

Effectivement, à travers nos enfants, nous vivons des émotions très, très belles. L’amour à chaque câlin, la joie à entendre les rires, la compassion pendant un chagrin, la douceur dans leur regard, l’émerveillement face à leur sincérité, leur authenticité, leur innocence et leur absence de jugement. Ces émotions nous les ressentons à l’intérieur de nous-même. Elles nous ouvrent le cœur, nous traversent de la tête aux pieds et nourrissent chaque cellule de notre corps. C’est comme se remplir d’une potion magique, d’une énergie incroyablement puissante. Je vous le confirme.

C’est exactement ça qui vous manque en attendant votre bébé et c’est pour ça que vous souffrez autant. Des émotions incroyablement importantes que vous croyez complètement, ou au mieux partiellement, absentes en l’absence de votre enfant. C’est comme si, sans lui, vous demeurez coupées d’une partie de vous-même, ce qui vous fait sentir incomplète. Mais en vérité, ce n’est pas votre enfant en tant que personne qui vous complétera, mais bel et bien les émotions qu’il vous fera ressentir.

Contrairement à ce que vous croyez, vous n’avez pas besoin d’attendre votre enfant pour ressentir tous ces merveilleux sentiments. Alors effectivement, la présence de votre enfant vous aidera à vous y connecter, mais elles sont déjà maintenant accessibles à l’intérieur de vous. Il suffit de redevenir présente à vous-même et ainsi, d’aller à leur rencontre pour les réveiller. 


Voici quelques exemples d'actions que vous pouvez faire au quotidien pour vous faire du bien :

  • Aimez-vous. Faites-vous minimum un plaisir chaque jour.

  • Respectez-vous. Promettez-vous de changer ce que vous pouvez changer : votre état d’esprit.

  • Prenez-soin de vous. Ralentissez et traitez-vous avec douceur, avec compassion et sans vous juger pour vos émotions (surtout dans des moments de crise) !

  • Provoquez la joie. Souriez et riez souvent, même pour faire semblant ;-).

  • Changez de regard. Observez le monde qui vous entoure, comme si vous le voyait pour la première fois.

  • Protégez-vous de choses inutiles. Dites par exemple « non merci » si quelque chose ne vous convient pas.

  • Soyez vous-même. Célébrez votre authenticité avec sincérité et encore une fois sans jugement.

  • Émerveillez-vous. Dites merci cinq fois par jour minimum !

Ainsi, vous vous donnerez la possibilité de vous imprégner d'émotions positives, ce qui vous aidera à dissiper votre sentiment d'être incomplète. Ça ne remplacera pas votre enfant, certes. Mais ces actions augmenteront considérablement votre bien-être au quotidien car votre présence à vous-même est la seule façon efficace et durable d'atténuer votre souffrance, de diminuer vos peurs et de calmer votre sentiment d’urgence.


C'est juste en attendant... car tout bientôt votre enfant arrivera et vous donnera la possibilité unique, à travers lui, de rencontrer la plus merveilleuse des facettes de vous-même : celle d’être Maman.

Prenez soin de vous.

Jacqueline C.

Jacqueline Comte

Sage-femme de l'âme.

Mon cabinet se trouve dans le Canton de Vaud en Suisse. 

 

Si vous êtes intéressées à me rencontrer, n'hésitez pas à m'appeler. De cette manière nous pouvons faire connaissance, identifier vos besoins et je peux vous expliquer ma manière de travailler.

Jacqueline Comte

Inscription Blog :

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc