Pourquoi je me sens si mal face à bébé qui ne vient pas ?

Même si mes enfants ont aujourd’hui 6 et 8 ans, je me souviens bien à quel point, face à ce bébé qui ne venait pas, je me découvrais un grand sentiment de solitude, d’incomplétude, d’insuffisance, de manque de confiance et une intense sensation d’insécurité.


C’était assez étrange et je ne comprenais pas comment j’en étais arrivé là, car il me semblait, qu’avant mon désir d’enfant, j’ai été une femme plutôt stable, sereine, confiante et pleine de vie.


Ça m’aurait été tellement utile de connaître ce que je sais aujourd’hui, que l’infertilité, comme toute autre difficulté, réveille en nous nos blessures ouvertes, enfouies, parfois oubliées.


C’est pour ça que j’ai toujours à faire à elles en premier quand je vous rencontre. Elle me parle à travers votre énergie, la posture de votre corps, l’expression de votre visage et à travers chacun de vos mots, qui me racontent votre situation et surtout, comment vous la traduisez.


J’aimerais préciser qu’une situation est toujours neutre et n’a pas la capacité de nous faire souffrir. C’est difficile à admettre, mais ce qui nous fait souffrir n’est pas la situation, mais notre traduction de la situation. Une traduction qui est teintée de nos blessures venant d’une mémoire proche ou lointaine, de notre lignée, d’un vécu, d’un trauma ou simplement de nos croyances.


Peu importe d’où elle vient, chaque blessure est toujours exprimée à travers divers sentiments tels que le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison, l’injustice et attachée à d’autres émotions comme la colère, la peur, la tristesse, la culpabilité, la dévalorisation etc.


Souvent ces émotions nous gênent à tel point, que nous les mettons de côté par peur de leur effet. Alors que l’émotion en soi ne peut pas nous faire du mal, de l’ignorer en occurrence, le peut.


Car si nous les bloquons trop longtemps, elles vont tôt au tard refaire surface à travers une situation que la vie nous amène. Parce que pour libérer une émotion bloquée, il faut la ressentir et pour la ressentir, il nous faut des déclencheurs sous forme de situations.


Voilà tout le secret.


Dans le cadre du désir d’enfant, la question n’est pas « pourquoi bébé ne vient pas ? », mais plutôt « pourquoi je ressens ce que je ressens face à ce bébé qui ne vient pas ? »


Pourquoi ?


Parce que nos émotions sont la porte à franchir pour une reconnexion à nous-mêmes, à notre cœur, à notre ventre, pour un corps en meilleure santé, plus détendu et serein.


Et il n’y a pas mieux qu’on corps détendu pour vos essais bébés, naturels ou par PMA.


Mais aussi pour une meilleure qualité de vie. Parce qu’il est toujours bénéfique d’avoir une connexion à soi-même et à son ressenti afin de savoir si nos choix sont alignés à ce que nous souhaitons au plus profond de nous-mêmes.


Alors n’accusons plus la situation de coupable et reconnaissons que tout ce qui nous arrive, sert de miroir pour ce que nous avons oublié au fond de nous. Non pour nous faire du mal, mais pour libérer le chemin jusqu’à nous.


Parce qu’il n’y a pas de plus belle rencontre que celle avec soi.



Prenez toujours soin de vous.





Guidance de vie

Annales Akashiques

Désir d'enfant


PS. : Intégrez un petit exercice à votre quotidien pour vous connecter à votre ressenti. Juste 10 minutes par jour, vous allez voir, c’est magique !


Tous les jours, au moins une fois, connectez-vous à votre corps et observez tout ce que vous ressentez (tensions & émotions), sans juger. Vous pouvez noter ce que vous trouvez et faire des liens avec un vécu. Mais ce n’est pas obligé. Le simple fait de vous observer, de vous ressentir, de vous donner de l’attention fait déjà diminuer les sensations désagréables.


Après quelques jours de pratique, et si vous le faites régulièrement, vous vous apercevrez que vos ressentez davantage de légèreté et de fluidité dans votre corps, comme un calme venant de l’intérieur. Au quotidien, vous vous sentiriez plus alignée et plus connectée à vous-même et vous profiteriez d’un nouveau recul face aux événements du quotidien. Vos décisions seront plus faciles à prendre parce que davantage en lien avec votre ressenti. Et vous vous rendrez compte que là où il n’y avait que des problèmes auparavant, apparaitront des solutions, comme par miracle.


Je peux vous dire que ça marche vraiment ! Parce que tout est toujours là, à portée de main. Il faut juste libérer le regard obstrué par nos blessures.


Posts récents

Voir tout