Plus je suis moi, moins ça va ?!

Depuis quelques années le « développement de soi » mute gentiment vers

« l’alignement à soi ». L’idée n’est plus de nous changer pour devenir meilleur, mais de favoriser la compréhension et l’acceptation de qui nous sommes véritablement.


Plus de résistance, plus de jugement, juste une simple observation de nos pensées, nos ressentis, nos traductions, nos interactions et actions, qui a pour conséquence que nous constatons, tôt ou tard, que nous ne SOMMES pas nos pensées, nos émotions, nos blessures, nos traductions, nos histoires ou encore notre vécu ; mais que nous AVONS des pensées, des émotions, des blessures, des traductions, des histoires et du vécu.


Ce qui soulève la question :

« si nous ne sommes pas tout ça, alors qui sommes-nous ? »




Nous nous mettons alors en chemin, en quête de réponse et découvrons une dimension bien plus grande de nous-mêmes qui nous lance l’appel de l’investiguer davantage et d’aligner notre vie à ce que nous souhaitons au plus profond de notre âme.


C’est en tout cas ce que mon travail me confirme tous les jours de nouveau, à travers les messages que j’ai la chance de transmettre du monde spirituel. Ils nous encouragent à cultiver l’acceptation, le respect et l’amour pour ce que nous sommes, à nourrir des valeurs irréprochables comme la tolérance, la compréhension et la compassion et finalement, à nous engager de prendre la responsabilité de nous-mêmes, de nos actes et de notre existence.


En ce moment les énergies favorisent clairement la reconnexion à soi afin de créer cet alignement. Ce qui n’est pas sans conséquence…



Très souvent au début d’un chemin d’alignement, il y a d’abord le chaos… C’est logique, car quand nous nous alignons à notre être, à nos besoins et à nos envies profondes, notre façon de penser, de ressentir et de voir la vie change. Notre énergie change.


Nous sommes bien plus proches de nous-mêmes, mais tout ce qui ne l’est pas ou plus rentre en collision avec cette nouvelle façon d’être. Et c’est là où l’engagement commence réellement, car nous sommes gentiment invités à regarder ces incohérences en face.


Cette période est évidemment désécurisant est très souvent accompagnée de fortes peurs liées à la sensation de perte de repères. C’est simplement l’occasion et l’invitation de comprendre que VOUS êtes désormais votre (seul) repère et qu’il vous faut rester connecté(e) à vous-même tout au long du processus.


Regardez la vidéo qui vous donne des indications et des outils pour mieux passer cette période intense :



Maintenez le cap, restez proche de vous-même et n’oubliez jamais de garder la foi en la vie, qui vous amène toujours dans la direction qui est pour votre plus haut bien.


Parce que un jour vous allez vous retourner et voir que chaque étape a été nécessaire afin de vous aider à construire cette vie qui vous respecte et qui vous ressemble. Que les choses se sont mises en place exactement comme elles le devaient, en prenant précisément le temps qu’il leur fallait, d’une manière parfois inattendue, mais toujours en suivant une logique parfaite.


Il suffit de faire confiance et de vous engager tous les jours de nouveau à écouter votre voix intérieure et à suivre sa voie. Et même si parfois vous avez l’impression de ne pas savoir où vous mettez les pieds, l’énergie qui habite votre cœur aura toujours un pas d’avance sachant parfaitement éclairer votre chemin, afin de vous guider vers cette harmonie intérieure qui se mettra automatiquement au service de l’harmonie extérieure. Au service d’une vie qui est vraiment vous et qui vibrera en symbiose avec votre cœur.


Vous allez voir, vous serez émerveillé(e) devant tant de synchronicité et de beauté.

Moi je le suis.


Prenez soin de vous.





Guidance de vie

Annales Akashiques

Désir d'enfant

Posts récents

Voir tout