Je suis bien plus.

Pendant les premières années de mon désir d’enfant, je n’avais qu’une envie : avoir mon bébé. Plus rien d’autre ne m’intéressait, je voulais être maman un point c’est tout. Sont alors venues à moi des personnes qui me suggéraient de « penser à autre chose » à travers des hobbys.


Vous voyez de quoi je parle ☺️ ?


Mais je n’avais pas envie. Du tout. Je voulais me concentrer exclusivement à faire venir bébé, parce que je pensais que cette quête nécessitait ma concentration absolue. En même temps, j’étais convaincue de ne m’intéresser à pas grand-chose et de n’être douée en rien. J’étais certes une bonne employée, amie et épouse, mais sinon… un grand vide.


Un vide qui, évidemment, ne m’aidait pas du tout à patienter. Au contraire, il accentuait encore mon sentiment d’urgence, qui devenait insupportable. Il fallait absolument que bébé vienne pour ne plus le ressentir. Alors je me suis concentrée encore plus à faire venir bébé, avec pour résultat de ressentir davantage le sentiment d’échec, avec pour résultat de me sentir encore plus comme un « rien », avec pour résultat de me sentir encore plus vide, avec pour résultat que mon sentiment d’urgence s’intensifiait encore, avec pour résultat que je me concentrais encore plus à faire venir bébé, avec pour résultat…


J’ai bien fait ça pendant les premières années, mais à un moment donné j’ai compris que, si je voulais survivre psychologiquement et émotionnellement à cette attente, je devais mettre ma concentration sur autre chose AUSSI. Au début, ça m’a fait flipper, parce que j’avais l’impression de lâcher le bébé au lieu de le faire venir. Mais je ne pouvais plus continuer ainsi, alors je suis parti à la découverte d’activités qui pourrait m’intéresser, me remplir d’un sentiment de joie : la nature, la créativité, le développement personnel, la spiritualité, la médiumnité.


Des longues marches en montagne avec mon mari, des livres qui parlent du développement personnel, des stages de médiumnité et la créativité m’ont été d’une énorme aide.


Pour vous donner des exemples, un jour je me suis mise à préparer des décorations de table pour des mariages. J’ai imaginé des thèmes, je les ai créées, soigneusement arrangés pour les photos et je les ai mis en ligne.


De même pour les cadres de naissance avec les prénoms des bébés. J’en ai même fait un pour la fille, qui existait à l’époque uniquement dans mes rêves : Zoé. Aujourd’hui, le cadre est toujours affiché dans sa chambre…


Tout ça pour vous dire que « ces hobbys » étaient une des clés de mon cheminement vers Zoé…


C'est pour cette raison qu'aujourd’hui, c’est à moi de vous parler de ce que je ne voulais pas entendre à l'époque. Souvent vous me dites : « mais je ne sais rien faire », « je ne m’intéresse à rien », ou encore : « de toute manière, ça n’aboutira à rien ». Et c’est peut-être exactement ça l’erreur. Une erreur que j’ai faite et que je fais encore.


Ne faisons pas les choses pour aboutir à un résultat, faisons-les parce que c’est un moyen d’exprimer ce que nous avons dans le cœur et dans le ventre. Faisons-les pour exprimer qui nous sommes.


Parce que mes créations et bricolages, n’ont abouti à strictement rien. Je n’ai pas vendu une seule décoration de table, pas un seul cadre. Personne n’est jamais allé voir ce site 😂. Mais qu’est-ce que ça m’a fait du bien ! Pendant que j’imaginais et créais j’étais en contact avec moi-même, j’exprimais de la joie, de l’amour et surtout, je faisais autre chose que de focaliser sur le manque.


Ainsi, le vide a pu s’estomper peu à peu. Ces activités et la joie que j’éprouvais en les pratiquant, m’ont aidé à comprendre, mieux, à le ressentir, que j’étais bien plus qu’une femme qui désirait être une maman. J’avais plein de facettes !


Non pas pour aboutir, obtenir ou réussir. Non… juste par le plaisir de me découvrir, d’aller chercher au fond de moi la facette que je ne connaissais pas encore.


Nous sommes tous des êtres multifacettes et nous avons de la chance de pouvoir nous exprimer à travers elles. Celle d’être maman doit peut-être encore attendre, mais vous en avez tellement d’autres ! Ne vous concentrez pas seulement sur celle qui est actuellement indisponible et profitez des autres facettes de vous-même que vous ne connaissez pas encore.


Prenez un petit moment cet été et demandez-vous : « à travers quelle facette de moi-même j’ai envie de m’exprimer ? »


Aujourd’hui je le sais, quand on est trop dans la position d’attente, l’énergie autour de nous se densifie. Et il est bien plus difficile pour la vie de nous amener ses cadeaux, quand l’énergie est dense.


Ajouter une autre activité à celle d’attendre, est vraiment une excellente clé pour alléger cette énergie et pour vous aider à vous sentir mieux émotionnellement et psychologiquement. Car à travers vos activités, vous avez l'occasion de ressentir de la joie et de l’amour dans votre corps. Vous allez vous sentir remplie au lieu de vous sentir en manque. Vos résistances vont diminuer, ce qui détend votre esprit et votre corps… et vous le savez maintenant, parce que je vous le répète assez souvent :


En esprit en paix et un corps détendu, sont la meilleure base pour accueillir une nouvelle vie.


Je vous souhaite une bonne découverte de vos facettes cachées.


Prenez soin de vous.


Jacqueline C.

Posts récents

Voir tout