💌Episode 17 : « Que dois-je encore corriger en moi afin de mĂ©riter d’ĂȘtre maman ? »

Nous vivons dans un monde de polaritĂ©. Tout ce qui existe, puise son existence dans son contraire. La lumiĂšre peut seulement faire l’expĂ©rience d’ĂȘtre une lumiĂšre parce qu’elle peut se comparer Ă  l’ombre.


« Dans ce sens, est-ce que l’ombre est mal ? »


Gentil – mĂ©chant.

Intelligent – con.

GĂ©nĂ©reux – radin.

PlĂ©nitude – manque.

Confiance – peur.

Joie – Tristesse.

Amour – Haine.

DĂ©tente – Stress.


Comment savoir qu’on est gentil, intelligent, gĂ©nĂ©reux, plein, confiant, joyeux, plein d’amour, dĂ©tendu
 sans connaĂźtre la mĂ©chancetĂ©, la connerie, la radinerie, le vide, la peur, la tristesse, la haine, le stress ?


Dans ce sens, il n’y a pas de bien sans mal et pas de mal sans bien. Ainsi, les deux polaritĂ©s s’annulent. Elles ne sont ni bien, ni mal. Elles sont neutres. Elles sont, tout simplement.


J’ai reçu le tĂ©moignage de H., que je remercie d’ailleurs infiniment pour son partage et sa confiance 🙏. GrĂące Ă  ces mots et son ressenti, j’ai Ă©tĂ© rappelĂ© Ă  quel point beaucoup de femmes, particuliĂšrement celles qui se trouvent sur un parcours d’essais bĂ©bĂ©, se jugent, se rĂ©primandent et se rejettent.


« Peut-ĂȘtre bĂ©bĂ© ne vient pas parce que je dois encore corriger quelque chose en moi ? »

« Peut-ĂȘtre je ne suis pas une suffisamment bonne personne pour ĂȘtre une bonne maman ? »


Regardez, comment cette croyance dĂ©vastatrice, Ă  travers laquelle nous filtrons notre rĂ©alitĂ©, nous fait croire qu’il existe une partie en nous qui est si mal, qu’on doit l’éradiquer pour que bĂ©bĂ© puisse venir.



Prenez soin de vous.


Jacqueline C.