Ce que vous ne m’avez pas vu dire.


Tout d’abord j’aimerais remercier la journaliste Viviane Gabriel pour sa disponibilité, sa gentillesse et le montage très réussi du reportage qui a passé hier soir, le 12.12.19, au 19,30 à la RTS. Les images, les moments et les paroles ont été très bien choisis, ce qui n’était surement pas chose facile pour respecter la fenêtre de 2 minutes 38.

Mais il me tient à cœur de vous faire part de quelques réflexions qui n’ont pas eu le temps de passer à l’écran. Quand Viviane m’a appelé j’étais très heureuse, car en ce reportage je voyais un merveilleux moyen de parler en public de la souffrance que vous vivez, vous qui êtes en train de traverser cette période de désir d’enfant non abouti.

J’aimerais que cette souffrance soit vue et reconnue par vos amis, vos familles et vos patrons car elle est bien plus complexe que ce qu’on croit. Car quand on est confronté à un manque d’enfant pendant des mois, voire des années, c’est extrêmement éprouvant. Bien plus qu'on croit, en vue des hauts et des bas, fait d’espoir et d’échecs, qui se succèdent inlassablement tous les quelques jours. Une spirale difficile à supporter et qui amène à la perte de confiance, d’estime de soi, de la joie de vivre et parfois, finie dans un épuisement total.

C’est un cercle vicieux qui fait qu’on disparaît peu à peu, pour laisser place plus qu’à ce désir d’enfant. En plus, les femmes ressentent beaucoup de culpabilité face à leur état de désespoir et n’en parlent pas. Les hommes eux, voient dépérir leurs compagnes, ne savent pas comment réagir, comment atténuer leur mal-être. À deux-ci s’ajoutent les traitements, les rendez-vous médecins, les piqures…

« Mettre en route une grossesse n’est pas un combat à mener mais plutôt une porte à ouvrir » - Mia Fievez

Pendant cette période sombre, il est tellement important d’avoir quelqu’un qui peut aider à voir la lumière. Parler, accepter vos émotions, favoriser la pensée positive, re-ressentir votre âme vont avoir un impact direct sur votre corps physique auquel vous donnez ainsi la possibilité de se détendre et d’accueillir ce bébé tant souhaité dans de meilleures conditions.

Et un dernier mot pour vous inviter à profiter de ce parcours pour vous occuper de vous. N'oubliez pas que votre bébé vient en VOUS. Alors soyez bienveillant avec vous-même et offrez-vous tous les jours un plaisir. Permettez-vous d’être comme vous êtes. Et ouvrez la porte à l’amour. Aimez-vous et aimez ce chemin que vous êtes en train de parcourir. C’est un chemin sacré qui vous offre une chance de savoir plus sur vous-même et de préparer ainsi un terrain fertile, pour la future vie qui va venir s’installer en vous.

Prenez soin de vous.

Jacqueline C.

#infertilité #fertilité #pma #RTS

Jacqueline Comte

Sage-femme de l'âme.

Mon cabinet se trouve dans le Canton de Vaud en Suisse. 

 

Si vous êtes intéressées à me rencontrer, n'hésitez pas à m'appeler. De cette manière nous pouvons faire connaissance, identifier vos besoins et je peux vous expliquer ma manière de travailler.

Jacqueline Comte

Inscription Blog :