Le lieu, où je suis chez moi.

Introduction.


J’ai rédigé cet article pour la plume des anges du mois de juin qui parlait de la créativité. Pour l’écrire, je me suis inspirée de ce que j'ai pu vivre, ressentir et apprendre pendant mon long parcours envers mes enfants.


Parce que, comme vous le savez si vous me lisez régulièrement, c’était un chemin envers mes enfants mais également envers moi. Et la créativité a été une étape clé sur ma route.


Lisez pourquoi renouer avec sa créativité est synonyme de renouer avec soi-même et le garant d’une vie sereine et riche de sens.


Je vous souhaite une bonne lecture !


La créativité, le lieu où je suis chez moi.


Pour moi, la créativité est moins une capacité, comme défini dans Wikpedia ou Larousse, mais un lieu. Un lieu qui réside au plus profond de mon être, là où moi et mon centre se réunissent pour ne faire plus qu’un. J’y suis parfaitement alignée à mon âme et nourrie d’une fréquence particulièrement bénéfique pour mon être tout entier. Dans ce lieu, je suis en contact avec ma source d’intuition, d’inspiration, de réponses et de vérité. Et même si la vie s’agite autour de moi, j’y suis toujours parfaitement calme, sereine et en sécurité.


Ce lieu n’est jamais très loin et le chemin pour le rejoindre m’est devenu familier. Parfois il me suffit d’y penser pour y être. C’est un pur délice de pouvoir faire demi-tour devant l’agitation extérieure, pour me connecter à la quiétude et à l’harmonie intérieure.


Pourtant, j’ai délaissé cet endroit merveilleux pendant de nombreuses années. Comme beaucoup, je l’ai certainement quitté à un moment ou un autre dans mon enfance, pour ne plus y retourner avant l’âge adulte, à 35 ans pour être précise. Ça faisait 4 ans que je souffrais d’une infertilité inexpliquée et passablement de coaches, thérapeutes, chamans, etc..., m’ont suggéré d’aller à la découverte de ma créativité. Un jour je les ai écoutés, non sans y aller à reculons, ne comprenant pas comment, découvrir ma créativité allait m’aider à devenir maman.


J’ai alors débuté un cheminement qui m’a demandé un peu de courage au début, car pour arriver à cet espace où la créativité trouve sa source, j’ai inévitablement été amenée à traverser ce qui me semblait vide. Un vide qui m’a fait comprendre à quel point je m’étais manqué à moi-même. Mais au moment où j’ai commencé à offrir ma présence à cette absence, elle s’est transformée en abondance. Une abondance que je retrouve depuis partout dans ma vie, intérieurement et extérieurement.


Aujourd’hui je sais que renouer avec sa créativité est synonyme de renouer avec soi-même et avoir accès régulièrement à cet espace profond, le garant d’une vie sereine et riche de sens.


Parce que la créativité est méditation. Peu importe si nous méditons ou créons, nous avons besoin de ramener le focus de l’extérieur vers l’intérieur, afin de pouvoir entrer en contact avec nous-mêmes et notre essence. Et si nous avons un mental très agité, ou si nous souffrons d’une déprime, voire carrément d’une dépression, il vaut mieux privilégier une activité créative, à la méditation. En effet, lorsque nous nous sentons tourmentés, le calme d’une méditation risque d’accroître notre mal-être pour nous envahir davantage, alors que l’activité de création nous permettra de nous laisser emporter par ce que nous faisons, au lieu de nous noyer dans nos pensées compulsives.


Parce que la créativité est guérison. Plus nous passons de temps à cet endroit de joie, de calme et de sérénité, plus notre corps physique en bénéficie. Notre corps est directement relié à nos pensées, à nos émotions et à notre âme. Donc, plus notre mental est calme, plus nous générons des émotions positives. Ainsi notre âme se sent nourrie, notre corps se détend et se ressource pour trouver la voie de la guérison.


Parce que la créativité est intuition. Quand nous créons, nous ne sommes plus pris dans le tourbillon de nos émotions et de nos pensées compulsives. Notre intuition a alors enfin l’occasion de nous montrer miraculeusement des solutions et des réponses. Des réponses qui étaient en nous depuis toujours, mais qui avaient juste besoin d’un peu de calme pour émerger, et de notre présence attentive pour être vues.


Parce que la créativité est résilience. Pendant le processus de création nous sommes parfois amenés à faire face aux imprévus. Même si ça nous dérange, nous devons comprendre que ce qui n’a pas été prévu par notre esprit, n’est pas automatiquement faux pour autant. C’est l’occasion de nous élever au-dessus de nos idées préconçues et de nous adapter sans nous décourager ou abandonner. Si nous arrivons à nous ouvrir à ces imprévus en faisant confiance au processus, nous constaterons que ce sont souvent elles qui nous conduisent à des résultats meilleurs qu’imaginés. Et ça, c’est une sacrée leçon de vie !



Vous voyez, derrière la créativité se cache bien plus que de pouvoir exprimer son imagination, et je vous invite sincèrement à vous jeter à l’eau et à vous mettre en route pour ce lieu en vous, où se trouve votre vraie nature. Pour vous y rendre, il suffit de vous détacher de l’agitation du quotidien, de contourner l’activité incessante des pensées et de prendre le large aussi souvent que possible. Car il n’y a pas de raccourci, c’est en pratiquant que vous tracerez votre feuille de route. Elle vous aidera à naviguer plus sereinement à travers les vagues et les mouvements inlassables de vos pensées et de vos émotions, sans vous perdre de vue.


C’est certes une discipline et une responsabilité mais je préfère le terme promesse. C’est une promesse que vous vous faites à vous-même, de vous amener régulièrement à votre centre et d’y rester suffisamment longtemps pour y jeter l’ancre. Cet alignement vous permettra, lors de tempêtes, de forts vents et de grandes marées, de vous sentir en permanence bien en place, calme et en parfaite sécurité en vous, quoi qu’il se passe autour de vous.


Prenez soin de vous.


Jacqueline C.

logo_transparent_background.png
Chemin de la Dauphine 46
1291 Commugny (VD)
+41 (0)79 44 55 293
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc