L'envie d'avoir un bébé. Encore.

Je reçois régulièrement des Mamans qui ont déjà eu de la chance d’accueillir un enfant, et qui aimeraient tomber enceinte d’un autre bébé.


Le plus souvent, ce sont des Mamans qui rêvent du deuxième. Je vais donc partir sur ce cas de figure pour mon article. Mais je l’écris pour toutes les femmes qui aimeraient accueillir encore un bébé, même si c’est le troisième, quatrième, cinquième, sixième… 😇, et qui en souffrent quand ce petit dernier décide de se laisser le temps.


Car, malheureusement, pas seulement le premier peut se faire désirer pendant de nombreuses années...


On pourrait croire que c’est plus facile pour les femmes qui sont déjà Mamans de retomber enceinte. Mais malheureusement, le fait d’avoir mené une grossesse à terme, ne les protègent pas d’un problème de fertilité par la suite.


Si vous vous trouvez dans cette situation, sentez-vous comprise et accueillie de tout cœur, parce que je sais à quel point ce n’est pas facile pour vous de trouver votre place dans le monde du désir d’enfant non abouti ou de l’infertilité. Une situation qui vous fait tout autant souffrir qu’une femme qui n’a pas encore d’enfants et qui vous mets face à des défis douloureux.


Car souvent votre douleur est sous-estimée, incomprise voire ignorée par votre entourage et il est courant que vous entendiez des commentaires du genre, « sois contente, au moins tu en as déjà un ». Et voilà ce qui clôt tout débat et qui vous emprisonne davantage dans votre propre sentiment de ne pas avoir le droit de souffrir de cette situation.


Parce que vous avez déjà un enfant.


Mais il n’est pas rare que vous soyez la première à vous sentir illégitime dans votre douleur, ce qui fait que vous vous isolez et que vous vivez votre souffrance en secret.


Vous craignez trop qu’on puisse vous juger sur le fait d’en vouloir plus et de ne pas pouvoir vous satisfaire de ce que vous avez déjà. Cette peur est alimentée par votre propre sentiment de culpabilité. Une culpabilité que vous ressentez très fortement quand vous passez du temps avec votre enfant, mais que vous rêviez à un autre.


Alors que cet enfant est une telle chance !


Il se peut, surtout si votre grossesse d’avant est survenue naturellement, que vous ayez plus de difficultés à aller investiguer côté médical pour aider un deuxième miracle à arriver. Souvent vous utilisez le mot « acharnement ». Car c’est exactement comme au Casino, pourquoi ne pas gagner deux fois le jackpot ? Vous avez vu que ça pouvait marcher ! Votre corps et chacune de vos cellules ont expérimenté que c’était possible. Vous l’avez fait !


Oui vous l’avez fait. Oui vous avez déjà un enfant, un miracle, de la chance. Mais oui, vous avez le droit d’en vouloir un autre et d'en souffrir si ce dernier se laisse désirer.


Vous êtes légitime dans votre souhait et vous n'avez pas besoin de vous justifier. Mais si vous avez un doute sur votre réelle envie, osez-vous poser la question :


Pourquoi souhaite-je avoir un autre enfant ?


Souhaitez-vous renouveler l’expérience unique d’une grossesse, d’une naissance à cause d’une nostalgie, ressentez-vous une urgence parce que vous souhaitez combler un autre souci chez vous (peur de l’enfant unique, différence d’âge, votre propre expérience etc.) ou souhaitez-vous accueillir une nouvelle personne, une nouvelle âme dans votre famille ?


Si vous ressentez l’appel d’un autre enfant, d’une nouvelle petite personne à accompagner sur son chemin de vie, alors accueillez-vous pleinement dans cette quête. Accueillez-vous avec compréhension et compassion pour toutes les pensées, émotions et peines que j’ai expliquées plus haut.


Et si votre corps, votre nature a besoin d’un peu d’aide, allez diagnostiquer, peu importe si c’est un autre chemin de conception que pour le premier. Votre corps a vieilli… et votre enfant a peut-être choisi de venir vous rejoindre d’une manière toute particulière, qui sait ☺️ ?


Déculpabilisez ! Ainsi vous cheminerez tranquillement et sûrement vers votre nouvel enfant, main dans la main avec votre premier. Petite astuce : de garder à l’esprit la chance que vous avez d’être ensemble, de célébrer la gratitude de l’avoir à vos côtés, vous aidera à ne pas seulement vous concentrer sur le manque.


Et la petite nouvelle âme vous rejoindra, au moment qui lui semblera parfait, non pour compléter, mais pour sublimer ce que vous êtes déjà : une magnifique petite famille.


Je vous embrasse et vous souhaite de prendre soin de vous.




Guidance de la femme.

Spécialiste en désir d’enfant.

Lecture et Formation Annales Akashiques.


Posts récents

Voir tout