Rester légère face à EmbryoGlue, Assisted hatching, Embryoscope, Scratching, DPI & Co.


Après 1 à 2 années d'essais infructueux pour tomber enceinte, un couple décide en général de consulter un médecin ou une clinique spécialisé dans la PMA - la procréation médicalement assistée.

À peine on a fini de remplir des dizaines de formulaires, qu'on a donné des multiples prises de sang qui nous apprennent qu'on ne parviendra pas à concevoir naturellement, avant même de digérer ce choc, on nous met face à une montagne de choix.

D'abord le médecin nous conseillera, selon notre cas, de faire une simple IUI avant de passer à la FIV ou de choisir une des méthodes plus élaborées: ICSI, IMSI, PICSI sans ou avec DPI, pour passer finalement au protocole de stimulation ovarienne court ou long.

Passons ensuite à l'embryon où on nous parle de Blastocyste, Hatching assisté, Embryoscope et Kryoconservation, pour finir avec de nouvelles études montrant qu'un lavage de l'utérus avec le sperme du conjoint avant le transfert augmentera concidérablement la chance d'une nidation tout comme le Scratching, qui peut être effectué 2-3 cycles avant.

Côté médicaments les possibilités sont très vastes également, Gonal-F, Ménopur, Cetrotide, Clomifen, Ovitrelle, Estrifam, Prolutex, Utrogestan, Aspirine, Fraxiparine, Prednisolone, Granocyte, Intralipid et j'en passe, la liste pouvant être encore plus longue...

Je vous rassure, j''exagère un peu car en Suisse, les choix sont bien plus limités. Mais comme nous, de plus en plus de couples se tournent vers la France, l'Espagne, la Belgique, l'Allemagne ou encore la Tchèquie pour pouvoir profiter de la palette complète des possibilités de l'avancée de la médecine dans ce domaine.

Mais comment garder le moral face à cette montagne d'options? Les enjeux financiers et psychologiques sont énormes. Alors que choisir pour réussir? Les médecins nous donnent des conseils, mais on a toujours le doute de passer à côté de quelque chose, ou de faire le mauvais choix.

Je peux vous dire que c'est très, très difficile de départager tout ça.

Personnellement, après de nombreux essais infructueux, il m'a fallu une laparoscopie suivi d'une ICSI avec Kryoconservation et transfert en cycle clinique. J'ai pris du Ménopur, de la Cetrotide et de l'Ovitrelle en phase de stimulation, de l'Estrifam et de l'Utrogestan pour préparer l'utérus avant et pour finir du Prolutex, de la Fraxiparine, de la Prednisolone et du Granocyte après le transfert.

Vous vous dites que ça fait peur? Oui, c'est vrai, et ça serait une bonne thématique à aborder dans un de mes prochains posts: "quelle est la motivation qui nous pousse à aller jusqu'à la limite de nous-même et du possible pour avoir un enfant"?

Aujourd'hui je n'arrive pas à vous dire quel a été l'élément qui m'a aidé à mener deux grossesses jusqu'au bout. Mais je suis restée très connectée à mon ressenti et je n'ai rien fait contre mon gré. Je me sentais 100% sûre de mon choix et je savais que si cette fois, avec toute cette mise en place ça ne marchait pas, j'arrêterais. Et surtout j'ai gardé la légèreté face à la médicalisation de cet événement qui aurait dû être un moment d'intimité et d'amour entre mon mari et moi.

Donc quand mes clients me demandent "mais qu'est-ce que je dois choisir? Quel choix ferais-tu ?" Il n'y a pas de règle. Chaque personne, chaque histoire et chaque chemin est différent.

Ce qui est sûr, c'est qu'Il est essentiel de retrouver l'écoute de notre corps et de nos envies, de nous reconnecter à notre intuition qui nous donne toutes les indications dont nous avons besoin.

Grâce à des méditations guidées, je peux vous aider à vous recentrer sur vous-même, à prendre un peu de distance et de légèreté face aux choix qui vous attendent.

Dans le calme, la solution apparaîtra sous une forme ou une autre comme une évidence.

#embryoglue #Assistedhatching #embryoscope #scratching #dpi #immunologie #piquer #piqure #pma #couple #sereinge #enfant #attente #fertilité #bébé #infertilité #désirdenfant

Jacqueline Comte

Sage-femme de l'âme.

Mon cabinet se trouve dans le Canton de Vaud en Suisse. 

 

Si vous êtes intéressées à me rencontrer, n'hésitez pas à m'appeler. De cette manière nous pouvons faire connaissance, identifier vos besoins et je peux vous expliquer ma manière de travailler.

Jacqueline Comte

Inscription Blog :

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc