L'envie d'avoir encore un bébé.


À côté des femmes et des couples qui souffrent de ne pas tomber enceinte de leur premier enfant, il y a ceux qui rêvent du deuxième (voir du trois- ou quatrième).

La souffrance qui accompagne ce nouveau désir, s'il reste insatisfait, est très souvent incomprise. Il n'est pas rare qu'ils doivent faire face aux commentaires du genre: "soyez-contents d'avoir déjà un enfant en bonne santé".

Mais le souhait d'agrandir la famille est à prendre tout aussi au sérieux que l'envie du premier enfant. Pour ce poste ce n'est pas moi qui parle de mon expérience, mais l'article que j'ai trouvé dans le magazine magic maman du mois d'avril-mai 2017.

L'article "Mais pourquoi j'ai encore envie?" traite ce sujet et met la lumière sur le pourquoi de la baby nostalgie. Voici les extraits:

...Rassurez-vous, vous n'êtes pas la seule à ne pas vouloir faire une croix définitive sur les bodys taille naissance. Sur les forums ou entre copines, nombreuses sont les discussions qui tournent autour du petit dernier! Cette envie n'est pas juste un caprice. "Chaque grossesse est une forme de renaissance, à condition qu'elle se déroule dans de bonnes conditions. Renoncer à faire des enfants, c'est dans le fond renoncer à "renaître", nous apprend la Dre Laurence Carlier, responsable de l'unité de maternologie et périnatalité du centre hospitalier de Nevers.

...Abandonner l'idée d'avoir un nouvel enfant, c'est faire le deuil d'une partie de soi, celle qui est capable de donner la vie. Comme nous explique Dre Laurence Carlier, "La grossesse ramène la femme à un vécu originaire unique dans notre histoire humaine, celui de la totalité vitale. Pendant neuf mois notre cerveau se constitue dans un milieu d'exception, le milieu foetal, qui nous procure 24 heures/24 tout ce dont nous avons besoin. Pas de manque, pas d'attente, pas de désir, pas de frustration... Tout est là.

Notre cerveau à la naissance a stocké ces impressions. La grossesse, lorsqu'elle se déroule dans de bonnes conditions, et le meilleur moyen de renouer avec cette totalité originaire de la partager à son tour avec son bébé. Il y a de quoi être nostalgique."

...Alors comment faire le deuil du "petit dernier"? Il n'y a pas de méthode: chaque femme, chaque couple, a sa propre histoire. Si pour certaines, c'est une réelle envie d'avoir un nouvel enfant, pour d'autres, c'est une simple nostalgie de ces moments intenses. Mais, au fond, ne sent-on pas quand la famille est au complet?

...Peut-être faut-il tout simplement apprendre à vivre dans le présent? Au lieu de ressasser cette envie de bébé, pourquoi ne pas réessayer de "créer" ailleurs? "Toutes les formes de créativité humaine, quel que soit le domaine, sont le meilleur moyen pour "sublimer" la possibilité de "se" garder en vie. La grossesse s'en est une mais ce n'est pas la seule. L'être humain doit se réinventer chaque jour, créer pour se ressentir en vie", conclut Dre Laurence Carlier.

Cet article a fait écho avec ma propre expérience, car pendant les deux dernières années avant de donner naissance à Zoé, je me suis beaucoup connecté à ma propre créativité. Ce qui m'a fait un bien fou! Je ne savais même pas de son existence et elle a amené une vraie fertilité" dans ma vie!

C'est également pour cette raison que j'ai appelée mon site et mon activité "Espacefertile". Il n'y a pas un seul et unique moyen d'être fertile pour une femme ou pour un couple, il faut juste trouver la clé de sa propre richesse intérieure.

#couple #enfant #attente #fertilité #enceinte #bébé #infertilité #partenaire #testdegrossesse #grossesse #homme #désirdenfant

142 vues

Accompagnement du désir d'enfant - Coaching PMA - Massage de fertilité

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

Jacqueline Comte

Ch. de la Dauphine 46 - CH-1291 Commugny - +41 (0)79 44 55 293

Recevoir automatiquement mes articles, informations & événements :