Accepter

le don

de la vie.

PARFOIS, L'AMOUR ENTRE DEUX PERSONNES NE SUFFIT PAS POUR FAIRE UN BÉBÉ.

« Est-ce que mon enfant sera en bonne santé ? » « À qui ressemblera-t-il ? » « Sera-t-il beau ? » « Intelligent ? » « Intro ou extraverti ? » « Quels traits de caractère aura-t-il ? » Tant de questions qui traversent l’esprit de tous les futurs parents avant l’arrivée de leurs bébés. Mais quand la Maman ou le Papa ne peut pas transmettre ses propres gènes à son enfant, ses interrogations se transforment en peurs, voire en une véritable souffrance. 

De plus en plus de couples choisissent de faire appel à cette ultime chance du don pour fonder leurs familles. Interdit en Suisse, il est relativement facile d’y accéder, en allant consulter dans un des nombreux pays voisins où le don d’ovocyte & de sperme est permis. 

Mais la faisabilité est une chose, le côté émotionnel une autre. Faire le deuil d’un enfant génétique et devoir faire appel à une tierce personne afin de concevoir ce fruit d’amour du couple, est au premier abord vécut comme un choc. 

 

Il est donc normal de se sentir inconfortable à l’idée d’emprunter la voie du don. Cette acceptation est un processus qui ne se fait pas du jour au lendemain et il vaut mieux s’en (pré)occuper avant d’accueillir ce petit être.

Accepter le don de la vie.

VOTRE ENFANT EST JUSTE VOTRE ENFANT.

C'EST LE REGARD QUE VOUS POSEZ SUR LUI QUI FAIT LA DIFFÉRENCE.

 

J’accompagne beaucoup de femmes et de couples qui se trouvent sur le chemin du don. Plusieurs d’entre eux, sont aujourd’hui parents. Nous avons fait un merveilleux travail d’acceptation ensemble et ça me remplit de bonheur de savoir que leurs enfants en profiteront pleinement. Car chaque petit être issu d’un don, mérite d’être accueilli comme n’importe quel enfant génétique du couple. Avec enthousiasme, joie, amour et surtout les bras et le cœur grand ouvert. 

 

Si vous n’avez pas réglé vos questions, vos doutes et vos peurs avant la grossesse, vous prenez le risque de passer à côté de la joie de la maternité, de ne pas pleinement profiter de votre enfant, pire de lui le faire ressentir. Il est donc essentiel de s’occuper de ce tourbillon d’interrogations, de doutes et de non-acceptation, avant le début de votre grossesse.

 

Chaque parcours est unique et les questions varient d’une femme/d’un homme à l’autre, mais voici un aperçu de ce qui peut vous préoccuper :

 

« est-ce que bébé va me ressembler ? » 

« est-ce que la donneuse/le donneur a été bien choisie pour se rapprocher au maximum de mon physique, de mon intelligence ? » 

« dois-je parler de ce mode de conception à mon entourage ? » 

« dois-je parler de son mode de conception à notre enfant : si oui, comment et quand ? » 

« est-ce que j’ai ma place « légitime » dans a ronde des mamans ? » 

« est-ce que bébé va m’aimer ? » 

« est-ce que je vais aimer ce bébé qui n’est pas à moi ? » 

« Est-ce que mon enfant va me rejeter plus tard parce que je ne suis pas sa mère/son père génétique ? »

 

Chaque personne est unique et les thèmes abordés pendant la séance le sont aussi. Mais une chose est sûre, vous vous êtes fait une image dans votre tête et dans votre cœur de quoi votre famille ressemblera. Jamais vous n’avez eu le moindre doute que l’enfant dans cette image ne serait pas de vous génétiquement.

Vous qui me lisez et qui avez les doutes pleins la tête, j’ai envie de vous dire que votre enfant vous ressemblera. Peut-être pas du visage mais dans le cœur, parce que c’est votre amour qui le construira. J’ai envie de vous dire que votre enfant aura vos yeux, parce que c’est à travers votre regard qu’il apprendra à voir la beauté du monde. J’ai envie de vous dire qu’il parlera avec vos mots, vos mimiques et vos gestes, parce que c’est vous qu’il verra s’exprimer et vivre chaque jour de son existence.

 

J’ai envie de vous rassurer sur le fait qu’il vous aimera, parce qu’aucun code génétique ne pourra jamais effacer les liens indestructibles d’amour entre un enfant et sa Maman et son Papa.

Repeindre le 

tableau de

vos rêves.

DEVOIR CHANGER L'IMAGE QUE NOUS NOUS SOMMES IMAGINÉS,

D'EN FAIRE UNE NOUVELLE, PEUT S'AVÉRER DOULOUREUX.

 

Je peux vous aider à créer cette nouvelle image, encore plus belle. Je peux vous aider à y intégrer un autre enfant, qui a une partie de mystère, certes, mais qui est tout aussi magnifique. Et je peux vous aider à vous y voir épanoui/e et en pleine acceptation dans ce nouveau tableau de famille que vous avez créé.

 

Il n’y a pas qu’une seule façon de vivre, d’être heureux, de travailler, de voyager, de s’aimer, d’élever un enfant... et il n’y a pas qu’une seule façon de le concevoir. Génétiquement de vous ou non, comme tout parent, vous vous rendrez compte que votre enfant est tout à fait unique dans son être. Vous l’accueillerez à sa naissance et vous apercevrez, même si vous l’avez porté, que vous ne le connaissez pas. Avec chaque jour qui passe, vous vous mettrez alors à sa découverte, l’accompagnerez et l’élèverez dans son unicité, lui donnerez tout l’amour, toute la confiance et toute la sécurité dont il a besoin pour qu’un jour il puisse déployer ses ailes et voler de ses propres moyens. 

 

Car avant tout, chaque enfant est une âme tout à fait unique qui a besoin qu’une seule chose : qu’on l’accueille, qu’on l’accepte et qu’on l’aime tel qu’il est.

Alors si avez envie de vivre ce choix pleinement et consciemment, si vous avez besoin d'un petit coup de pouce sur votre chemin d'une futur maman / d'un futur papa d'un enfant issu d'un don, n'hésitez pas à me contacter pour de plus amples informations.

Jacqueline Comte

Sage-femme de l'âme.

Mon cabinet se trouve dans le Canton de Vaud en Suisse. 

 

Si vous êtes intéressées à me rencontrer, n'hésitez pas à m'appeler. De cette manière nous pouvons faire connaissance, identifier vos besoins et je peux vous expliquer ma manière de travailler.

Jacqueline Comte

Inscription Blog :